Green tonic

Rhizobium



agrandir Agrandir l'image


L'azote est un facteur limitant majeur de la production agricole, alors que l'atmosphère terrestre est constituée à 80% d'azote. Ce paradoxe est dû au fait que l'azote moléculaire (N2) est une molécule très stable, que seuls des organismes unicellulaires dont la structure de comporte pas de noyaux (groupe des procaryotes) sont capables de réduire sous une forme combinée assimilable.

Les systèmes fixateurs les plus efficaces sont des symbioses qui réalisent un couplage entre la fixation d'azote et la photosynthèse.

Ainsi, les Rhizobia sont des bactéries du sol capables d'induire sur les racines des légumineuses (haricot, pois, lentille, arachide, soja, réglisse, luzerne, trèfle, lupin, glycine, palissandre…), la formation d'organes particuliers, les nodosités, petites boursouflures se formant sur les racines, au sein desquels ils réduisent l'azote de l'air.

Dans cette association à bénéfice mutuel, la plante fournit une niche protectrice et de l'énergie aux bactéries qui, en échange, synthétisent de l'ammoniac pour leur hôte.

Cette symbiose Rhizobium-Légumineuses fournit chaque année, à l'échelle de la planète, une quantité d'azote équivalente à celle synthétisée par voie chimique dans l'industrie des engrais, et joue donc un rôle écologique et économique considérable.

Il a été estimée que l’ activité du Rhizobium permet de fixer , suivant la culture, entre 40 et 250 kg de N par ha et par an.

Plan du site | Mentions légales | Contact
45 Avenue du Pied Tendre 33950 LEGE CAP-FERRET FRANCE - tél : +33 (0)5.57.18.47.03 - fax : +33 (0)5.56.03.63.43 - mob : +33 (0)6.07.01.25.67