Actualités

 La guerre de l'ortie relancée
Agrandir l'image

Aspro à Ajat, pour des alternatives aux pesticides

04/02/2014

A 15 jours de la discussion de la future loi d'orientation agricole au Sénat, la résistance s'organise... à Ajat (24) ou l'ASsociation Pour la PROmotion des Préparations Naturelles Peu Préoccupantes (ASPRO-PNPP) appelait à se rassembler mardi 4 février 2014 chez l'une des victimes potentielles de la future loi, autrefois décriée par la gôche
Le but : conserver des alternatives aux pesticides - comme le fameux purin d'ortie-, lesquelles selon la loi en question ne pourraient désormais plus etre produites sans -couteuse- autorisation de mise sur le marché préalable... mais au contraire vaudraient à leurs producteurs jusqu'à 2 ans de prison et 75000 euros d'amendes.

Communiqué de presse

Le rassemblement –conférence de presse de mardi 4 février à Ajat concernant les PNPP (Préparations Naturelles Peu Préoccupantes) dans la Loi d’Avenir Agricole a été un franc succès.
Pour rappel, cette action avait pour but d’alerter les élus qui doivent discuter en commission au Sénat les 19-20 février pour que les PNPP soient enfin autorisées en étant simplement exclues des pesticides comme l’a déjà affirmé la Loi sur l’eau de décembre 2006.
Contre toute attente, près de 150 personnes se sont déplacées de tout le département mais aussi d’Auvergne, du Limousin, du Lot et de la Gironde.
Les médias étaient au rendez-vous, trois télévisions et 2 journaux présents plus quelques interviews par téléphone compte tenu des éloignements.
Les associations signataires de l’appel, les syndicats et les élus présents (collectivités locales, Maires, Conseiller Général) se sont relayés au micro pour expliquer leur soutien à l’action initiée par Aspro-Pnpp.
La Confédération Paysanne, signataire de l’appel s’est exprimée aux cotés du représentant de la FDSEA mandaté pour exprimer le soutien du syndicat. La Coordination Rurale a apporté son soutien par téléphone.
Si l’assistance reflétait largement tous les secteurs de la société en passant par les professionnels de la santé et les victimes des Phytos, de nombreux agriculteurs utilisateurs des PNPP, en culture bio ou conventionnelle étaient présents.
Nous espérons que nos élus sauront prendre en compte ces inquiétudes pour qu’enfin, ce type d’alternatives du domaine public issues des savoirs populaires puisse continuer à exister et ne soient pas bloquées au profit des firmes par le biais de la loi.

J F Lyphout
Président d'ASPRO-PNPP,

VIDEO ci-dessous.
Plus d'info sur aspro-pnpp.org et conf in extenso en guise de séance de rattrapage pour les absents.

Plan du site | Mentions légales | Contact
45 Avenue du Pied Tendre 33950 LEGE CAP-FERRET FRANCE - tél : +33 (0)5.57.18.47.03 - fax : +33 (0)5.56.03.63.43 - mob : +33 (0)6.07.01.25.67