Actualités

 Bioneem
Agrandir l'image

Le neem est déjà homologué en Nouvelle Calédonie.

Les PNPP sont très présents en Nouvelle Calédonie et nous n'avons (pour le moment !) aucun problème pour les utiliser car notre statut de pays d'outre mer permet une réglementation "locale"*.

D'autre part notre climat tropical permet la culture d'un certain nombre de plantes utiles (neems) et la culture océanienne regorge de "recettes".

Chaque agriculteur bio fait ses propres tests et une mise en commun est faite au sein de notre association par le biais d'une commission technique (responsable Fréderic Garcia) qui a mis en place différents outils.

Notre philosophie étant basée sur les échanges des savoirs, nous mettons en place également un système de collecte de ces savoirs, afin de ne pas perdre les acquis des anciens.

Jean Jacques PROTHAIS

Président de BIO CALEDONIA
Association Calédonienne de Certification Biologique
Siège social : 12 rue Alcide Desmazures, BP 111, 98845 NOUMEA
Blog : http://biocaledonia.canalblog.com
-----------------------

*La réglementation locale en matière de phytos dépend du gouvernement de la NC. Voir le site de la Direction des Affaires Vétérinaires, Alimentaires et Rurales: www.davar.gouv.nc
Le Secrétariat général de la Communauté du Pacifique, ex Commission due Pacifique Sud, CPS, en anglais SPC (www.spc.int) est une organisation internationale, bilingue qui compte parmi ses membres les États et les territoires anglophones et francophones de la région.
La CPS a son siège à Nouméa. Elle apporte un soutien technique,scientifique,etc. aux pays du Pacifique.
-------------------------

Potager bio installé à Moindou, Nouvelle-Calédonie. Je produis des fruits et légumes en appliquant la Norme Océanienne d'Agriculture Biologique, afin d'obtenir le label Bio Pasifika. Cette norme, élaborée par la CPS, est reconnue par l'IFOAM (www.ifoam.org). Elle concerne l'ensemble de l'Océanie insulaire.

La "culture" du neem n'est pas très étendue, mais elle se développe notamment comme "haies répulsives" à l'exemple de ce qui se fait par exemple à Hawaii et dans de nombreuses îles du pacifique (résultats diffusés par le CPS).

La CPS préconise l'usage du neem. Voir: http://www.formagri.nc/article.php?sid=272

Nous utilisons également des spécialités importées d'Inde : Bioneem de Bicco et Tonic Neem de Parker ou via l'Australie (Nutrineem de NTS)**.

Rapidement, quelques données:
Principaux usages: contre lépidoptères (stade jeunes chenilles, ex. Helicoverpa, Spodoptera, Plutella, Chrysodexis etc.) sur cultures légumières (salades, choux, tomates etc), contre thrips (cucurbitacées).

Je vous conseille de vous référer au site internet de l'australien NTS (www.nutri-tech.com.au) qui contient des données intéressantes.

Ici le neem fait l'unanimité, bio ou pas, et les techniciens administratifs et instituts techniques le préconisent...

Par exemple, voir ci-dessous :
- 1 document du Gouvernement australien montrant l'intérêt du neem;
- 1 fiche de la province Sud de Nouvelle-Calédonie concernant le virus de la tomate TYLCV où le neem est préconisé sur Bemisia tabaci;
- 1 rapport de synthèse sur les essais sur cultures légumières en NC établi par l'Institut agronomique calédonien (voir notamment p.87); ce rapport date déjà de 2002, mais ces essais ont beaucoup compté dans le développement de l'utilisation du neem en NC.

Frédéric Garcia

"Chez Fred, Potager Bio"
Moindou NC
www.chezfredpotagerbio.blogspot.com
-----------------------

** Ainsi que Azamax (= Neemazal T/S 1.2 EC):

VOIR ci-dessous, la liste des produits phytosanitaires homologués en NC, page 9/14, ainsi que l'étude du gouvernement australien.

Aux USA, l’huile de neem est qualifiée GRAS, Generaly Recognized As Safe, par la FDA.
L’e National Research Council (NRC), Washington, considère le neem, comme : “One of the most promising of all plants and the fact is that it may eventually benefit every person on this planet. Probably no other plant yields as many strange and varied products or has as many exploitable by- products.”

Comme aux USA, extraits d 'azadirachtine, et huile de neem sont homologués en Australie, Nouvelle Zélande, et dans tous les pays du Pacifique, y compris en Nouvelle Calédonie, heureuse Communauté Territoriale de la République Française.

Alors:

Innocuité du neem au delà du Canal de Suez, toxicité en deçà?

Qui peut scientifiquement le démontrer?

Ou à priori sérieusement l'alléguer?

Mis à part bien sur les supporters du lobby pesticides, comme par exemple, Mr Bertrand HUGUET de la DRIAAF / Service Régional de l'Alimentation chargé de mission Surveillance du territoire et expérimentation, lequel se permet d'adresser urbi et orbi le 29 mars 200,une note édifiante , copie ci-dessous, alors que, voir conclusions de l’EFSA, l'azadirachtine vient d'être (re)inscrite à l'annexe 1 de la directive 91/414 !

Parue au JO de l’UE du 14 avril 2011, la directive d’exécution 2011/43/UE, de la Commission du 13 avril inscrit l’azadirachtine à l’annexe I de la directive 91/414/CEE, pour une utilisation en tant qu’insecticide.

Cette inscription fait suite à de nouvelles demandes : la substance, qui n’avait pas été soutenue, faisait en effet partie de la liste des substances non-inscrites de la décision 2008/941/CE de la Commission du 8 décembre 2008. Les produits phytopharmaceutiques contenant ces substances étaient supposés être retirés au plus tard le 31 décembre 2011.

La directive entre en vigueur le 1er juin 2011 et la transposition en droit français doit être réalisée avant le 30 novembre 2011. La révision des autorisations existantes pour tous les produits contenant cette substance active doit intervenir au plus tard le 30 novembre 2011.

Toutes les interdictions de l'huile de neem prononcées en référence à la non inscription de l'azadirachtine devront être alors annulées!

Donc encore un peu de patience..

Le combat continue.



D.BOUGEARD
19/04/2011

Plan du site | Mentions légales | Contact
45 Avenue du Pied Tendre 33950 LEGE CAP-FERRET FRANCE - tél : +33 (0)5.57.18.47.03 - fax : +33 (0)5.56.03.63.43 - mob : +33 (0)6.07.01.25.67